Le Tour de France est né en 1903. Pendant de longues années, son seul nom, associé à celui de son organisateur, L'Auto, suffisaient à définir son identité. C'était une autre époque. Celle où la Grande Boucle n'était pas encore une marque, mais un événement sportif destiné à la promotion d'un journal.
En quête d'un symbole fort, la course se dotera en 1919 d'un maillot désormais connu du monde entier : le Maillot Jaune. La tunique du leader sera, pendant de nombreuses années, l'unique emblème du Tour de France. L'idée était d'ailleurs tellement bonne, qu'elle sera reprise plus tard par les autres courses cyclistes.

Tour de France - 19471948, c'est le second Tour de France d'après-guerre. La course n'est plus organisée par L'Auto d'Henri Desgrange, mais par Le Parisien Libéré d'Émilien Amaury et L'Équipe de Jacques Goddet. Pour se démarquer de la concurrence (la Ronde de France organisée par le journal Sports, avec l'aide de Miroir Sprint), Goddet entend inscrire son Tour de France dans la continuité de l'époque Desgrange. Il fait donc broder le maillot jaune. Mais dans la France d'après guerre, la broderie coute cher.
Les maillots ne comportent donc que les initiales d'Henri Desgrange : « HD ».

Tour de France 1955 Durant ces mêmes années, un drapeau tricolore orne les voitures de course et de la caravane publicitaire. Il porte le nom des journaux organisateur : Le Parisien Libéré, en bleu, L'Equipe, en rouge[1], le nom "Tour de France" venant s'inscrire dans la partie blanche. Plus qu'une "plaque" sur les voitures, cet emblème cocardier se retrouve également sur des banderoles d'arrivée d'étape, des portes-clés, des cartes de la course, etc.

Tour de France - 1979 Dans les années 70, le Tour de France est sur tous les écrans de télé. Et avec le retour des équipes de marque sur le Tour, les sponsors se bousculent sur le maillot jaune. Les initiales de Desgrange passent presque inaperçues. Pour leur redonner de l'importance, Félix Lévitan décide de les inscrire au cœur d'une carte de France. Ce sera fait en 1979 : le nouvel emblème du Tour de France est sur les maillots.

Dans les années 80, la France découvre le Minitel, le TGV et Bernard Tapie.
Coté vélo, Félix Lévitan aimerait ouvrir le Tour aux coureurs du bloc de l'Est.
Tour de France - 1984 Ils ont brillé aux Jeux Olympiques de Moscou et ont toujours un statut amateur. En 1983, la course devient "open" pour pouvoir les accueillir. Mais ce sont finalement les américains (du sud, puis du nord) qui débarquent avec fracas sur la Grande Boucle. Le textile du maillot jaune évolue également avec d'abord l'acrylique puis le polyester, avant l'arrivée de la microfibre. Du coup, pour y apposer les logos, on abandonne la broderie au profit du flocage puis directement de l'impression sur le maillot.
En 1984, la Société du Tour de France lance un Tour féminin, et le
premier véritable logo de l'histoire du Tour.

Tour de France - 1990En 1987, le Tour change de patron. Lévitan est remplacé par Naquet-Radiguet. L'organisateur veut moderniser la course, mais également mieux la "vendre" aux sponsors et aux télévisions du monde entier. En 1990, alors qu'une logo-mania s'est abattu sur la France (doublée d'une pin's-mania), TF1 sort un nouveau logo, rectangulaire et tricolore. La même année, le Tour de France devient "Le Tour", avec également un logo rectangulaire, bleu-blanc-rouge et dynamisé par une esquisse de
cycliste en maillot jaune.

Tour de France - 1997En 1992, le Tour poursuit sa révolution, avec la création d'ASO, qui absorbe la Société du Tour de France. En 1997, alors que le monde entier se prépare à attaquer un nouveau millénaire, le patron du Tour, Jean-Marie Leblanc dote la course d'un logo. Il rappelle le cadran d'un chronomètre, alors que depuis quelques années, le Tour de France se gagne lors des contres-la-montre. Pour la première fois, les couleurs du drapeau français n'apparaissent plus sur le logo de la Grande Boucle.

Tour de France - 2003En 2003, pour fêter le centenaire du Tour, ASO demande à Saguez & Partners, une agence spécialisée dans l'identité de marques, de lui trouver un nouveau logo. On y retrouve le nom de la course, inscrit en noir "symbole de puissance et de technicité" mais également la silhouette d'un cycliste en plein effort, ainsi qu'un cercle jaune qui rappelle aussi bien la couleur du Maillot Jaune et que le soleil du mois de juillet. Jean-Marie Leblanc dira de cette nouvelle signature qu'elle "ouvre sur la modernité, sur le futur et sur la jeunesse, car nous souhaitons voir se perpétuer longtemps les valeurs du Tour". Tour de France 2013

En 2013, le logo sera le même, avec une légère modification pour célébrer la centième édition du Tour.
Cela fera 10 ans que ce logo est celui de la Grande Boucle. C'est presque un record de longévité dans l'histoire de l'identité visuelle du Tour de France.

Sources : Les logos sont © ASO, mais le texte est 100% Le Blog de l'Ardoisier

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez sans doute celui-ci : Petite histoire du podium et de ses Miss

Note

[1] Les couleurs de ces deux quotidiens n'ont d'ailleurs pas changées depuis