Le 103ème Tour de France aura lieu du 2 au 24 juillet 2016.
Il s'annonce montagneux, taillé pour un grimpeur, même si la première semaine pourrait réserver quelques étapes piégeuses.

CRwJwtrWUAAwMQ4.jpg_large.jpg Le Tour 2016 s'élancera du département de La Manche. Le peloton rejoindra ensuite les Pyrénées en traversant le pays, via le Massif Central. Il rejoindra ensuite le Ventoux, puis les Alpes avant la traditionnelle arrivée à Paris.

De belles images

Comme tous les ans, afin de faire plaisir aux chaines de télévision, le Tour de France visitera des paysages et monuments grandioses. Au programme de cette édition 2016 : le Mont St Michel et les plages du débarquement, les volcans d'Auvergne, la cité médiévale de Carcassonne, le Mont Ventoux, les gorges de l’Ardèche et Vallon-Pont-d'Arc, le magnifique Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes, l'impressionnant col du Grand Colombier, l'extraordinaire barrage d'Emosson et son splendide panorama sur la chaine du Mont Blanc. Et pour finir, le château de Chantilly juste avant Paris. Bref, tout ça nous promet un paquet de belles images aériennes, réalisables désormais à moindre cout grâce aux drones.

Des difficultés

  • C'est devenu classique : la première semaine du Tour de France 2016 promet d'être piégeuse. Cette année, la principale difficulté sera le vent, qui pourrait provoquer de belles cassures[1].
  • Toujours au programme de cette première semaine, pas de pavées, mais "un massif intermédiaire". Pour 2016, ce sera le Massif Central, avec une arrivée au Lioran.
  • Au programme des Pyrénées cette année, 3 belles arrivées : une au Lac de Payolle, une à Bagnères-de-Luchon et une à Arcalis.
  • Le Ventoux sera escaladé le 14 juillet. Et le lendemain aura lieu un contre-la-montre individuel de 37km, du genre "accidenté", dans les gorges de l’Ardèche.
  • Enfin, la dernière semaine sera épuisante avec 4 belles étapes dans les Alpes, dont un contre-la-montre de 17km. Il s'agit de Emosson, Megève, St Gervais (le Bettex), et Morzine.


Pas beaucoup de plat, des arrivées au sommet et des contres-la-montre en montagne : à première vue, ce Tour de France 2016 est fait pour un grimpeur. Mais en y regardant bien, ce Tour de France est surtout taillé pour un descendeur.

Emosson

emosson1.jpg J'adore cet endroit ! Je prends donc quelques lignes pour vous en parler. Emosson, c'est un barrage Suisse, perché à 1931 m d'altitude. C'est l'un des plus beaux d'Europe, offrant un magnifique panorama sur la chaine du Mont Blanc. Vous pouvez l'apercevoir dans GoldenEye, un James Bond sorti en 1995.
Lorsque Christian Prudhomme était venu à Finhaut, à l'occasion du Tour de l'Avenir 2006, il avait visité le site d'Emosson. Mais le "cul-de-sac" du barrage lui avait semblé problématique pour une étape du Tour de France. Le site semblait taillé pour une arrivée plus modeste : ce fut le cas du Criterium du Dauphiné, qui visita Emosson en 2014. La passe d'arme entre Contador, Froome et Nibali était magnifique. Mais je me souviens surtout de l'extrême fatigue des coureurs, franchissant la ligne d'arrivée.
Mais en fait, à Emosson, il y a 2 barrages. Le barrage du "vieil" Emosson, le plus ancien des deux, se trouve un peu plus haut. Il a été l'objet d’impressionnants travaux, débutés en 2013, et qui se sont achevés en 2015. La fin des travaux a rendu de nouveau libre les nombreuses galeries souterraines du site (18 km au total). Elles ont été utilisées par les camions de chantier mais elles le sont également toute l'année, pour permettre l'accès aux barrages en cas de fort enneigement. Ce sont ces galeries qui rendent possible la venue du Tour de France à Emosson. Elles seront en effet utilisées pour permettre aux bus des équipes de regagner la vallée. Les coureurs du Tour 2016 auront donc doit à un périple de 7 kilomètre dans les profondeurs du massif. Et après une étape épuisante, dans le noir et sans téléphone portable, il y a des chances pour que ça "roupille" dans les bus !

emosson2.jpg

Le Parcours détaillé

  • 1. samedi 2 juillet : Mont-St-Michel - Utah Beach Ste-Marie-du-Mont 188 km

Les sprinteurs, qui auront réussi à échapper aux bordures, se disputeront la victoire d'étape et le premier maillot jaune.

  • 2. dimanche 3 juillet : Saint-Lô - Cherbourg-Octeville 182 km

Une belle bosse, juste avant la flamme rouge, promet du spectacle sur le final.

  • 3. lundi 4 juillet : Granville - Angers 222 km

Sans doute encore une arrivée pour sprinteur.

  • 4. mardi 5 juillet : Saumur - Limoges 232 km

L'étape la plus longue de ce Tour de France, promise à un sprinteur ?

  • 5. mercredi 6 juillet : Limoges - Le Lioran 216 km

Le parcours sera accidenté dans les 50 derniers kilomètres (Pas de Peyrol et col du Perthus), avant la montée finale vers le Lioran. Pour l'emporter, il faudra savoir monter mais aussi descendre.
On profitera de l'occasion pour se remémorer le Tour de France 1975.

  • 6. jeudi 7 juillet : Arpajon-sur-Cère - Montauban 187 km

Une étape de transition ?

  • 7. vendredi 8 juillet : L'Isle-Jourdain - Lac de Payolle 162 km

L'Aspin sera la principale difficulté de la journée. Ensuite, la descente vers le Lac de Payolle est assez technique.

  • 8. samedi 9 juillet : Pau - Bagnères-de-Luchon 183 km

Au menu : col du Tourmalet, Hourquette d'Ancizan, Val-Louron-Azet et Peyresourde.

  • 9. dimanche 10 juillet : Vielha Val d'Aran - Andorre Arcalis 184 km

Programme montagneux avec la Côte de la Comella, la Collada de Beixalis (visitée par la Vuelta) et la montée finale vers Arcalis (à plus de 2000 m d'altitude).

  • lundi 11 juillet : Repos à Andorre
  • 10. mardi 12 juillet : Escaldes-Engordany - Revel 198 km

En début d'étape, le peloton franchira Le port d’Envalira (2407 m), toit de ce Tour 2016. Pour autant, l'étape ne sera pas montagneuse.
Attention cependant à la jolie bosse de 6km, dans le final, à Revel. Ce sera pour les grimpeurs qui aiment frotter, à l'image des classiques de printemps.

  • 11. mercredi 13 juillet : Carcassonne - Montpellier 164 km
  • 12. jeudi 14 juillet : Montpellier - Mont Ventoux 185 km

Le Ventoux sera abordé par Bédoin.

  • 13. vendredi 15 juillet : Bourg-St-Andéol - La Caverne du Pont d'Arc (c.l.m.) 37 km

Un chrono de 37 kilomètres, sur les routes sinueuses et accidentées de l’Ardèche.

  • 14. samedi 16 juillet : Montélimar - Villars-les-Dombes / Parc des oiseaux 208 km

Le Parc des Oiseaux a été visité plusieurs fois par le Criterium du Dauphiné.

  • 15. dimanche 17 juillet : Bourg-en-Bresse - Culoz 159 km

Le terrible Grand Colombier, avec ses magnifiques lacets, sera escaladé 2 fois au cours de cette étape. Mais là encore, il y aura une belle descente, technique, à négocier.

  • 16. lundi 18 juillet : Moirans-en-Montagne - Berne 206 km

Moirans-en-Montagne, capitale du jouet en bois, est une petite commune de moins de 2500 habitants.
En arrivant à Berne, Il y aura une belle bosse dans le final qui devrait contrarier les sprinteurs.

  • mardi 19 juillet : Repos à Berne
  • 17. mercredi 20 juillet : Berne - Finhaut-Emosson 184 km

Le col de la Forclaz avant la difficile montée vers Emosson.

  • 18. jeudi 21 juillet : Sallanches - Megève (c.l.m.) 17 km

Deuxième contre-la-montre individuel de cette édition 2016. Encore plus accidenté que le précédent, avec au programme, la difficile côte de Domancy et celle des Chozeaux.. Les purs rouleurs ne seront donc pas à la fête.

  • 19. vendredi 22 juillet : Albertville - St-Gervais Mont-Blanc 146 km

Au programme, le mont Bisanne (à coté du col des Saisies) puis un final identique à celui du Dauphiné 2015, avec la côte des Amerands avant une arrivée finale au Bettex.

  • 20. samedi 23 juillet : Megève - Morzine 146 km

Col des Aravis, col de la Colombière, col de la Ramaz, et surtout Joux Plane avant une arrivée dans la vallée, à Morzine. Là encore, il faudra savoir négocier la descente.
Ce parcours sera celui de la cyclo L'étape du Tour.

  • 21. dimanche 24 juillet : Chantilly - Paris Champs-Élysées 113 km

Traditionnelle arrivée sur les Champs-Élysées, avec l'épreuve féminine "La Course" quelques heures auparavant.



Le Grand Départ

TDF16_GRAND DEPART 148x106.indd

Les profils

  • Saint-Lô - Cherbourg-Octeville 182 km (dimanche 3 juillet) :

CRwLpyWW0AA-Bne.png_large.png

  • Limoges - Le Lioran 216 km (mercredi 6 juillet) :

lioran.png

  • L'Isle-Jourdain - Lac de Payolle 162 km (vendredi 8 juillet) :

payolle.png

  • Pau - Bagnères-de-Luchon 183 km (samedi 9 juillet) :

Pau_luchon.png

  • Vielha Val d'Aran - Andorre Arcalis 184 km (dimanche 10 juillet) :

ANdorre_arcalis.png

  • Montpellier - Mont Ventoux 185 km (jeudi 14 juillet) :

ventoux.png

  • Bourg-St-Andéol - La Caverne du Pont d'Arc (c.l.m.) 37 km (vendredi 15 juillet) :

ardeche.png

  • Bourg-en-Bresse - Culoz 159 km (dimanche 17 juillet) :

culoz.png

  • Berne - Finhaut-Emosson 184 km (mercredi 20 juillet) :

Finhaut.png
Finhaut-Emosson

  • Sallanches - Megève (c.l.m.) 17 km (jeudi 21 juillet) :

megeve.png

  • Albertville - St-Gervais Mont-Blanc 146 km (vendredi 22 juillet) :

Albertville_Saint_gervais.png
CRwPi-YW0AACnJF.png

  • Megève - Morzine 146 km (samedi 23 juillet) :

Megève - Morzine
CRwP1zqWEAAztSr.png_large.png

Le règlement

  • Expérimentées l'an dernier, les secondes de bonifications sont conservées. Elles sont attribuées aux trois premiers de chaque étape en ligne.
  • Pas de changement dans le barème du maillot vert.
  • Pour le classement du meilleur grimpeur, les points de la dernière ascension seront doublés (et pas uniquement les arrivées au sommet, comme c'était le cas depuis 2011).



L'affiche

Comme l'an dernier, les internautes sont invités à participer à l'affiche officielle du Tour de France. Plus de renseignements sur le site www.tdfpassion.fr
CRwHclbWcAALzVo.jpg

Note

[1] Pour reprendre la fameuse expression de Cyrille Guimard : « Le vélo, c'est de la voile »