L'épreuve en ligne des Jeux de Rio 2016, c'est bientôt : ce sera le 6 aout.

Pas de Corcovado

corcovado_rio.jpgCe sera mon grand regret. Le parcours olympique ne passe pas par le mont Corcovado et sa statue du Christ Rédempteur, connu du monde entier comme symbole de Rio et du Brésil.
La route qui grimpe là-haut a pourtant l'air sympa. D'ailleurs, il y a quelques années, Albertor Contador en visite au Brésil, avait choisi cette ascension pour une petite excursion avec ses fans.
Objectivement, je dois reconnaitre que le sommet est peut-être trop étroit pour héberger l'arrivée d'une importante course cycliste. Mais reconnaissez que ça aurait eu de la gueule !

Maintenant que je vous ai fait part de mes états d’âme, il est temps de parler du véritable parcours.

Le Parcours

La course messieurs, sera longue de 256,4 kilomètres. La course dames (le 7 aout) se disputera sur 130,3 kilomètres.
Le départ et l'arrivée sont situés au niveau du fort de la célèbre plage de Copacabana. La course traversera d'autres hauts lieux de la ville dont Ipanema. Au niveau de Grumari, les coureurs devront affronter une ascension abrupte et une section pavée de deux kilomètres. Ensuite, L’itinéraire rejoindra l'arrivée après une section vallonnée, enchaînant les ascensions et les descentes, à travers l’impressionnante forêt de Tijuca.

rio_parcours.jpg
rio_profile.jpg
En résumé, il s'agit d'un circuit très exigeant, mêlant des passages à près de 20 % de dénivelé, des pavés et une descente technique. Un puncheur-grimpeur devrait logiquement s'imposer.
Mais qui ?

Les favoris

La liste des favoris est impressionnante. Avec la taille restreinte des équipes, on se retrouve avec plus de favoris que d'équipiers ! Les stratégies d'équipes seront donc très différentes de ce que l'on a l'habitude de voir sur d'autres courses cyclistes.

  • Un Français ?

vuillermoz.jpg Ce parcours a déjà souri aux coureurs Français. En aout 2015, lors de la course "pré-olympique" sur un circuit assez proche (mais raccourci de 90 kilomètres), c'est Alexis Vuillermoz qui s'était imposé devant Serge Pauwels (Bel) et Romain Bardet (Fra).
En plus des 2 coureurs d'AG2R, l'équipe de France sera également composé de Warren Barguil et Julian Alaphilippe. Là encore, ce sont des coureurs qui ont parfaitement le profil requis pour briller sur ce parcours olympique.
Thibault Pinot, qui aurait dû faire parti de la sélection française, est forfait en raison d'une infection virale.

  • Un Espagnol ?

Quand on parle de puncheur, on pense évidemment à l'inusable Alejandro Valverde. Il sera accompagné de Joaquim Rodriguez, également archi-favori, mais aussi de Ion Izagirre, en forme après sa victoire d'étape sur le Tour de France. Albertor Contador, qui aurait pu être à l'aise sur ce parcours, est forfait suite à sa chute sur le Tour de France.

  • Un Italien ?

Vincenzo Nibali a clairement indiqué qu'il visait une médaille. Mais comme chez Astana, il devra compter avec les ambitions de son équipier Fabio Aru, qui sera son co-leader au sein de la sélection italienne.

  • Un Belge ?

Quand on regarde le parcours, avec des bosses, des pavées mais aussi des parties exposées, on pense forcément à aux classiques belges. La sélection comprend quelques grands noms comme Philippe Gilbert ou Greg Van Avermaet, mais aussi Tim Wellens qui vient de s'imposer sur le Tour de Pologne et Serge Pauwels que l'on a souvent vu échappé sur le Tour de France.

  • Un Anglais ?

L'équipe Sky a fait une telle démonstration de force sur le Tour de France, que la sélection britannique focalisera forcément toutes les attentions. On sait déjà que Chris Froome se focalise sur l'épreuve contre-la-montre et que sur route, il se mettra au service de Geraint Thomas. Mais il pourrait également devoir épauler Adam Yates.

  • Un Portugais ?

Rui Costa, que l'on a vu échappé dans les Alpes sur le Tour, sait briller sur les courses en circuit. Il l'a déjà démontré aux championnats du monde.

  • Un Colombien ?

En l'absence de Nairo Quintana, c'est Jarlinson Pantano qui portera les espoirs colombiens. Le jeune coureur, auteur d'un excellent Tour de France et qui est à l'aise sur tous les terrains (c'est par exemple un excellent descendeur), pourrait briller sur les routes brésiliennes.

  • Un Polonais ?

Avec Michal Kwiatkowski et Rafal Majka, l'équipe polonaise aura 2 gros clients pour le podium.

  • Un Néerlandais ?

On pense surtout à Wout Poels et à Steven Kruijswijk, qui seront sans doute plus en forme que Bauke Mollema.

  • Un Irlandais ?

Dan Martin, à l'aise sur ce type de terrain, pourra compter sur Nicolas Roche pour l'épauler.

  • Un Australien ?

Richie Porte, en début de Tour de France, a terminé la course en forme. Le sera t-il encore à Rio ?
Les absents :

  • Parmi les blessés, on trouve Alberto Contador et Thibault Pinot. Tom Dumoulin, qui fait figure de favoris pour le contre-la-montre a chuté sur le Tour de France. Il espère être rétabli pour participer aux JO, mais reste incertain. Peter Sagan, a choisi lui de participer à l'épreuve de VTT. Il estime sans doute que le circuit de l'épreuve sur route est trop montagneux pour lui. Enfin, coté Russe, le CIO et l'UCI ont annoncé ne pas retenir Ilnur Zakarin en raison de son contrôle positif de 2009.